Les prêts aidés comme le prêt à taux zéro ou le prêt d’accession sociale aident la plupart des Français à devenir propriétaires. Ces dispositifs indispensables pour de nombreux investisseurs sont disponibles en plusieurs variantes. Voici quelques explications concernant les crédits immobiliers.

Prêt à taux zéro et Prêt d’accession sociale

Le prêt à taux zéro ou PTZ renforcé s’adresse aux propriétaires qui occupent un logement au moins 8 mois par an pendant au moins 6 ans. Ce prêt aidé est accordé sous condition de plafonds de revenus. Le plafond de revenus varie selon la zone où se trouve le bien immobilier ainsi que le nombre de personnes habitant dans le logement. Ce dispositif permet de financer jusqu’à 40 % du logement neuf. Lors de l’achat d’immobilier ancien, le PTZ couvre le montant des travaux qui doit être au moins égal à 25 % du coût total de l’opération.

Le prêt d’accession sociale ou PAS dispose les mêmes conditions de ressources que celles du PTZ. La particularité de ce prêt est que tant que le crédit n’est pas remboursé intégralement le logement sert uniquement de résidence principale. L’avantage avec ce crédit immobilier est qu’il peut financer l’intégralité de la transaction. Ce prêt remboursé sur une durée comprise entre 5 et 25 ans est accordé uniquement par des banques conventionnées.

Prêt épargne-logement et Prêt social location-accession

Avec le prêt épargne-logement ou PEL, les souscripteurs bénéficient d’une épargne bloquée capable de produire un premier rapport et obtenir un prêt spécifique qui varie selon les intérêts acquis valables pendant la durée de l’épargne. Ce premier rapport est limité à 61 200 €. Le PEL bénéficie d’un versement initial de 225 € minimum et un montant annuel doit atteindre au moins 540 €. La durée du crédit varie entre 4 et 10 ans. Depuis le 1er août 2016, le taux est de 1 %.

Le prêt social location-accession ou PSLA est accordé aux investisseurs qui respectent un plafond de revenus. Ce crédit comprend une phase locative durant laquelle on verse un loyer plafonné et une part supplémentaire déduite du prix de vente. C’est quand l’investisseur décide de lever l’option d’achat que l’on déduit la somme du prix du bien.

Les autres catégories de prêts aidés

Pour devenir propriétaire d’un bien immobilier, il existe d’autres dispositifs comme le prêt 1 % logement accordé par Action Logement aux employés des entreprises privées inscrites au Comité interprofessionnel du logement. Le prêt conventionné, les prêts des collectivités territoriales et les prêts des caisses de retraite complémentaire et mutuelle sont des crédits immobiliers qui peuvent aider les futurs investisseurs.