Internet et sécurité informatique : comment sécuriser et protéger ses données ?

Il est évident que la sécurité des données informatiques constitue aujourd’hui un enjeu central pour toutes les entreprises. Les menaces ne cessent de se multiplier (piratage informatique, fausse manipulation, bug, incendie, vol, perte…) alors que le système d’information d’une société regroupe toutes les données extrêmement cruciales. Ainsi, compte tenu des aléas auxquels sont quotidiennement confrontées les entreprises, il apparaît plus judicieux de renforcer sa sécurité informatique de sorte qu’elle puisse s’affranchir de la perte totale ou partielle, temporaire ou définitive des données pouvant s’avérer très préjudiciable.

Sensibiliser le personnel et gérer les accès informatiques

La cybersécurité est davantage plus complexe à appréhender sans parler du fait qu’elle expose toute entreprise à des risques dont l’ampleur est significative. Cela est d’autant plus vrai pour les TPE et PME ne disposant que très peu de ressources internes dédiées la sécurisation de leurs données informatiques.

Ainsi, la première chose à faire pour renforcer sa sécurité informatique est d’impliquer tous les salariés ayant ou non accès à internet. Cette sensibilisation se doit en effet de faire l’objet d’une charte informatique qui a pour objectif de définir le périmètre du système d’information à protéger. Elle a également comme finalité d’informer les collaborateurs sur les applications les plus sensibles et qui sont indispensables à la pérennisation de l’activité de l’entreprise. Cette charte informatique permet de sensibiliser chaque collaborateur aux bonnes pratiques de l’informatique.

D’autre part, il est plus qu’indispensable d’attribuer à chaque salarié un compte d’utilisateur protégé par un mot de passe puissant. De la sorte, les collaborateurs ne pourront accéder qu’aux outils et données dont ils ont besoin dans le cadre de leur activité. Ainsi, seuls ceux qui disposent d’une autorisation sont habilités à accéder aux données cruciales et sensibles de la société.  

N.B. Pour s’assurer que les « hackers » ne s’engouffrent pas dans les points d’accès internet de la structure, on doit contrôler régulièrement ces brèches. D’ailleurs, cela doit faire partie de la charte informatique de l’entreprise. Ceux qui souhaitent en savoir plus sur comment renforcer la protection des données, n’ont qu’à se rendre sur www.aydinsistem.com.

Eviter à tout prix les solutions « cloud » personnelles

De plus en plus d’internautes s’orientent aujourd’hui vers des applications cloud computing pour sauvegarder ou pour partager des fichiers. Or la grande majorité de ces options présente un niveau de sécurité extrêmement faible, notamment au regard de la confidentialité des données informatiques des entreprises. La raison est que les cloud personnels sont très faciles d’accès et difficiles à sécuriser par les sociétés souhaitant renforcer leur sécurité informatique. À cela s’ajoute le fait qu’on n’a aucun moyen de contrôler chaque fichier que le collaborateur y dépose. Cela dit, mieux vaut abandonner ce genre de solution d’hébergement au profit d’autres solutions informatiques bien plus fiables et expertes.

Mettre en place des solutions de récupération de données

Afin d’anticiper les éventuelles défaillances du système d’information ainsi que les cyber-attaques, il importe de prévoir des solutions permettant de récupérer les données en cas de perte. Force est alors d’admettre que cette possibilité de récupérer les données professionnelles, sur les postes de travail comme sur les serveurs, s’impose comme la solution la plus efficace pour se mettre à l’abri des éventuelles pertes de données, quelle qu’en soit leur origine, et surtout pour optimiser la sécurisation des données sensibles. Sinon, il peut s’avérer également judicieux d’envisager des points de sauvegarde en dehors de l’entreprise dans l’optique de s’assurer que les données de l’entreprise ne soient pas cryptées dans l’éventualité où une cyber-attaque surviendrait.