Astuces pour s’assurer à prix pas cher après avoir été résilié pour non paiement
Votre compagnie d’assurance a décidé de résilier votre contrat pour cause de non-paiement ? Vous craignez pour le coût de la prochaine prime d’assurance ? En effet, elle est plus chère pour une personne où il est marqué résilié pour non-paiement dans son dossier. Cependant, il existe des moyens d’y échapper. Découvrez quelques astuces pour se couvrir au meilleur prix après un cas d’assurance auto résilié non paiement.

La résiliation d’un contrat d’assurance auto pour non-paiement

Assurance auto résilié pour non-paiement ? Cela peut arriver pour de nombreuses raisons. Les plus courantes concernent la situation financière de l’assuré et un oubli de régler la cotisation. Une personne peut se trouver dans l’incapacité de la payer après avoir été renvoyé de son travail, par exemple. Il existe aussi des motifs pour lesquels l’assuré n’est pas directement en cause. En effet, une banque peut empêcher un prélèvement lorsque son client est trop à découvert. Un changement d’établissement bancaire peut aussi en être la cause. Dans ce cas, l’assuré oubli souvent de communiquer le nouveau compte à la compagnie d’assurance. Pour tous ces cas, une procédure de résiliation du contrat d’assurance peut être lancée automatiquement. Toutefois, il est possible de tenter une négociation pour les deux derniers cas. La compagnie d’assurance peut décider d’annuler le processus si elle constate que l’assuré n’a pas de problème financier.

Si la résiliation est effective, la compagnie d’assurance est tenue de respecter trois étapes :

– Elle doit effectuer une mise en demeure si l’assuré ne règle pas sa cotisation 10 jours après l’échéance du paiement. Ce délai est accordé pour permettre à l’intéressé de payer ce qu’il doit. Des intérêts pour retard peuvent être ajoutés à la facture, selon le terme du contrat avec la compagnie.

– La prochaine phase est la suspension des garanties. Toutefois, elle se fait uniquement après les 30 jours qui suivent la mise en demeure. L’assuré peut aussi profiter de ce délai pour payer sa cotisation et espérer la reprise du contrat.

– La suppression des garanties effective, l’assuré dispose de 10 jours en plus pour régler sa situation. Au-delà, le dossier est clos. Il est nécessaire de trouver un nouveau contrat pour remplacer une assurance auto résilié pour non-paiement pas cher.

Les négociations avec l’assureur automobile

Le meilleur moyen de souscrire à un nouveau contrat après une assurance auto résilié pour non-paiement pas cher est de négocier avec sa compagnie d’assurance. La négociation se porte sur le maintien du contrat et le règlement à l’amiable de la situation. Si l’assureur refuse, il faut tenter de convaincre la compagnie que la résiliation doit se faire à l’initiative de l’assuré. L’intérêt est d’éviter d’être fiché conducteur à risque par d’autres assureurs. En effet, les cas de non-paiement sont enregistrés dans le fichier des résiliations de l’Agira. Sur le dossier de l’assuré, il sera marqué mauvais payeur. Ce fichier est consultable par tous les assureurs, ce qui complique la recherche d’une nouvelle compagnie.

Si l’assuré en trouve, la prime risque d’être assez chère. Le nouvel assureur prendra aussi beaucoup de précautions vis-à-vis du conducteur. Dans tous les cas, la recherche prendra beaucoup de temps. En d’autres termes, il ne pourra pas circuler avant un bon moment. Ainsi, il y a tout intérêt à réussir à négocier pour éviter ces soucis. De plus, il est possible de bénéficier des mêmes offres classiques si la négociation est un succès.

Souscrire à une assurance auto auprès d’une compagnie spécialisée

Si la situation de l’assurance automobile résilié pour non-paiement est devenue effective, cela veut dire que la négociation n’a pas fonctionné et que la cotisation n’a pas été réglée. Dans ce cas, la solution adéquate est de contacter une compagnie d’assurance qui accepte les résiliés. Ces établissements sont spécialisés dans la couverture des profils à risque.

L’intérêt de cette démarche est la possibilité de souscrire rapidement à un nouveau contrat d’assurance. Une compagnie d’assurance voiture pour résilié n’a aucun problème avec l’idée de couvrir les personnes à risques. Elle est préparée à ce type de situation. Elle permet même à ses clients de choisir librement la formule adaptée, qu’il s’agisse d’une assurance au tiers ou tous risques.

Par contre, les tarifs proposés par ces établissements beaucoup plus élevés que ceux des assurances classiques. Ainsi, il faut contacter plusieurs compagnies pour espérer souscrire à un contrat pas cher. Pour cela, il faut rechercher sur Internet et contacter un maximum d’assureurs. L’objectif est de comparer les offres proposées : garanties, conditions et prix. Le choix final dépendra des besoins et du budget prévu par le souscripteur.

Consulter le Bureau Central de Tarification

Si vous manquez de moyens financiers, il est impossible de souscrire à un nouveau contrat auprès d’une compagnie d’assurance pour résilié. Dans ce cas, il existe un dernier recours qui consiste à faire appel au Bureau central de tarification (BCT). Il s’agit d’un organisme indépendant des compagnies d’assurance. Il peut contraindre une assurance d’accepter de couvrir un conducteur fiché assuré à risques. Le BCT a été mis en place par l’État en 1958 pour permettre à tous les conducteurs d’être couverts.

Tout d’abord, le demandeur doit contacter au moins trois assureurs afin d’obtenir des devis. L’intéressé peut comparer les prix. Le BCT en fait de même de son côté, pour déterminer l’option la plus intéressante et négocier avec la compagnie d’assurance choisie. L’organisme peut demander, voire même imposer, à l’assureur une diminution de la prime.

Bien que cette solution soit efficace, elle présente tout de même quelques inconvénients :

– Les démarches sont souvent longues entre les recherches et la prise de décision. Il faut attendre entre 2 à 3 mois pour signer un nouveau contrat d’assurance. Entre temps, il est impossible de circuler sur la voie publique.

– L’offre de couverture est également limitée. En effet, le BCT ne peut imposer que la formule d’assurance au tiers. Le problème est que cette couverture est insuffisante pour un assuré à risque ou une voiture neuve.

– Pour finir, le contrat souscrit grâce au BTC n’est valide que pour un an. L’assuré doit espérer un changement de situation pour souscrire à une couverture plus large. Dans le cas contraire, il peut recommencer la procédure si le contrat n’est pas reconduit.