Comment choisir sa caméra d’inspection ?

Pour les particuliers, mais aussi pour les entreprises, les appareils de surveillance restent des outils incontournables pour la sécurité. Les appareils destinés à l’inspection sont surtout utilisés pour obtenir une visibilité dans les canalisations et les divers endroits difficilement visible à l’œil nu. Ce genre de dispositif aide aussi à la réalisation de travaux de maintenance chez soi ou dans un lieu de travail. Or, tant d’utilité exige un choix de matériel bien étudié avec de la conviction. D’innombrables marques de caméra sont présentes sur le marché, rendant la sélection un peu plus complexe à l’achat. Afin de faire le bon choix, il est indispensable de se baser sur des facteurs de sélections en apprenant un peu plus sur ces dispositifs en même temps.

Les différents dispositifs présents sur le marché actuel

Le marché actuel connait exactement trois sortes de caméra d’inspection dont le premier est connu sous le nom d’appareil d’inspection vertical. Ce type de dispositif est l’idéal pour ceux qui œuvrent dans le secteur de l’environnement, particulièrement de l’eau. Les hydrogéologues comptent beaucoup sur l’aide de ce genre de caméra pour l’exploration des puits de forage et des divers canaux de circulation de fluide. Certes, cette caméra peut également être utilisée dans des endroits sec, avide d’humidité si ces derniers ne sont pas accessibles à l’œil. Le second type de caméra est appelé endoscope industriel. Comme sa dénomination y fait allusion, cet appareil permet de sculpter les différents conduits de petite taille. Ce dispositif est donc recommandé pour une installation dans des espaces étroits et confinés, loin des yeux. Les entreprises utilisent fréquemment cette caméra avec le troisième type, dédié aux canalisations. En effet, la combinaison des données recueillies par les deux dispositifs est ainsi plus détaillée et plus fiable. La caméra destinée à garder un œil sur les canalisations sert beaucoup tant aux professionnels qu’aux particuliers dans l’inspection des réseaux d’assainissements d’eau. Pour s’approprier une ou plusieurs de ces caméras, consulter des toiles comme videoclean.fr est l’idéal pour éviter les usurpations et les prix surélevés.

Connaitre les paramètres de sélection d’un dispositif visuel d’inspection

Avant de choisir une caméra d’inspection spécifique, il faut s’en remettre à une check-list affichant des critères de sélection spécifique. L’appareil idéal sera à portée de mains avec des critères de sélection bien étudier. Entre autres, il est indispensable de choisir le dispositif d’inspection selon les dimensions de l’espace où l’installer. L’ergonomie ainsi que la puissance de la caméra joueront également beaucoup dans la sélection du matériel adéquat. Les concessionnaires indiquent souvent dans la notice d’une caméra, le seuil de diamètre à respecter. Le jonc influe également sur le choix d’un appareil d’inspection étant donné que c’est un facilitateur. En effet, la qualité de cette bague déterminera le niveau d’accessibilité de la caméra au conduit d’installation. Le diamètre de l’espace à inspecter pousse à un choix de jonc précis. Une bague épaisse de 4,8 mm à 5,5 mm est nécessaire pour une canalisation de 30 mm à 160 mm de diamètre. Pour une canalisation ayant un diamètre de 160 à 400 mm, la bague devra être épaisse de 8,5 mm à 9,5 mm. L’optique de la caméra doit également entrer en compte. Bien entendu, la qualité de l’image transmise par le dispositif dépend de la résolution prise en charge par le boitier ainsi que de celui de la tête de la caméra. L’idéal est de prendre une caméra à ouverture d’optique lumineuse avec un éclairage conforme à l’espace d’installation. Le champ de vision qu’offre la caméra doit faire un angle droit avec au moins 480 pixels de résolution minimum pour obtenir des images claires et détaillées. La durabilité de la batterie de la caméra d’inspection doit aussi être d’actualité pour un dispositif économique. Une bonne batterie permet de tenir entre 3 h et 4 h sans veille. Pour ce qui est du moyen d’enregistrement, avant de sélectionner une caméra, il faut se pencher sur les ports d’enregistrement présents dessus et choisir celui de ses besoins ou les deux en même temps : port pour carte SD et pour USB.

Les options essentielles d’un dispositif d’inspection

Une caméra d’inspection doit disposer de diverses options qui sont cruciales à la surveillance des lieux difficilement visible à l’œil nu. Ce dispositif doit posséder par exemple un compteur métrique qui détaille les informations sur la distance de l’élément visualisé par rapport à la caméra. C’est un composant qui simplifie la détection de problèmes des endroits comme dans les conduits. Des composants sophistiqués forment ces types de caméras, la source de courant qui va les alimenter doit donc être puissante. En effet, la batterie doit être performante et durable pour ne pas devoir la remplacer et la recharger toutes les demi-heures, voire moins.