Gérer son e-commerce avec des solutions cloud adaptées

Lorsqu’une entreprise entame une activité e-commerce, elle doit être prête à faire face à une concurrence rude. Il faut innover en permanence et se démarquer. Pour cela, il est indispensable de créer de nouvelles offres et de nouveaux sites le plus souvent possible. Il faut aussi les mettre en ligne très rapidement, si non les concurrents gagnent du terrain. En même temps, il faut avoir les meilleures performances pour supporter les pics de trafics pendant les bonnes périodes. Le Cloud se montre comme la solution par excellence pour répondre aux besoins de l’entreprise dans cette situation.

Les enjeux d’une activité e-commerce

Le Cloud est un modèle qui donne à une personne un accès en tout temps à des ressources informatiques stockées en ligne. C’est un moyen de bénéficier de ces ressources sans avoir à les stocker sur son disque dur. Les données ou les services seront délivrés après une simple demande. Cet outil répond bien aux enjeux des activités e-commerce. La notion de «Time to Market» est très populaire chez les commerçants en ligne. Ce terme désigne le temps de mise en marché d’un nouveau produit. Dans le jargon de l’e-commerce, il signifie surtout le temps nécessaire pour publier un nouveau site ou un nouveau produit sur ce site. Une question se pose souvent chez les responsables marketing : comment faire pour avoir rapidement une infrastructure capable de mettre en ligne un nouveau site ou un nouveau produit ? En effet, les processus de mise en ligne peuvent prendre du temps. Et dans ce monde ultra-concurrentiel, ce temps coûte cher. Pendant que vous préparez votre mise en ligne, un concurrent pourrait déjà vous dépasser. Le Cloud rend ce processus de gestion e-commerce beaucoup plus aisé et plus rapide. Avec cette solution, l’entreprise n’a plus à se soucier de la partie maintenance et des infrastructures en ligne. Pour des informations plus détaillées, veuillez visiter le tiaris.eu.

Les principaux avantages du Cloud pour les e-marchands

Le Cloud Computing est de plus en plus utilisé par les fabricants de logiciel gestion de stock. Un nouveau type de service est né avec l’apparition du concept de Cloud : les solutions SaaS (Software as a Service). C’est un type de solution dans lequel le client n’a pas à gérer la maintenance des outils. Les ressources se trouvant en ligne, il y a une diminution du « coût de possession ». En effet, les e-commerçant pourront être flexibles et rapides lorsqu’il faudra sortir un nouveau produit ou publier un nouveau site. À part cela, la plupart de ces solutions de gestion de e commerce donnent une couverture internationale. Pour une entreprise, c’est donc un des meilleurs moyens d’étendre son activité. Lancer une nouvelle marque directement en ligne, c’est tentant. Mais cela peut s’avérer complexe pour un e-marchand. C’est pourquoi les entreprises spécialisées en gestion de e-commerce proposent souvent une prestation complète incluant la gestion du site et des données nécessaires.

Les bons réflexes juridiques à avoir avant d’utiliser le Cloud

Lorsqu’on parle du Cloud, la problématique juridique est complexe. La raison est simple : le champ couvert par le Cloud est vaste. À cela s’ajoute le fait que les modèles sont nombreux. Ainsi, il faut toujours encadrer les offres de service Cloud par des contrats bien rigoureux. Premièrement, il faut définir les paramètres. Il s’agit principalement des applications couvertes, la confidentialité des données et la cartographie des traitements. Avec l’explosion des offres de géants comme Microsft, Google, Amazon ou Saledforce, les contrats de service standards se démocratisent de plus en plus. Mais il faut faire attention, si vous trouvez que le projet est complexe, il vaut mieux opter pour un contrat sur-mesure. Dans le contrat, il existe des clauses incontournables : la confidentialité, la sécurité, la continuité du contrat, le niveau de service, les responsabilités, les conditions financières et la réversibilité du contrat. Il est conseillé de négocier fortement la protection des données. Une juridiction spécifique peut s’appliquer selon la sensibilité de ces données. Ce sont notamment les données personnelles, de santé et les coordonnées bancaires. Il faut donc avoir le bon réflexe de toujours mettre en place les garanties suffisantes concernant ces types de données.

Les différents modèles de Cloud

Pour comprendre l’utilité du Cloud, il faut savoir distinguer les différents modèles. Via le Cloud, une entreprise ou une personne peut accéder à trois modèles : le Software as a Service (SaaS), le Platform as a Service (PaaS) et les Infrastructures as a Service (IaaS). Prenez le temps de vous informer auprès de votre fournisseur sur les avantages et inconvénients de chaque modèle. C’est important, car il faut optimiser l’outil que vous utilisez selon vos besoins réels. Ceci dit, ces trois modèles permettent tous de bénéficier de services mesurés qui peuvent être adaptés à la commande. Aujourd’hui, le Cloud s’insère dans les processus gestion e-commerce. Il est difficile de penser à une bonne stratégie de gestion e-commerce sans passer par cette solution. Grâce au Cloud, les e-commerçants peuvent améliorer considérablement leur réactivité. Surtout avec des activités ayant une forte saisonnalité, cela est très bénéfique. À vous de choisir, le modèle le plus adapté pour vous.