La musicothérapie est l’utilisation de la musique et/ou du son et de ses éléments (rythme, mélodie, harmonie, intensité, durée, silence…) dans le traitement thérapeutique. Elle assiste et fournit à l’individu ou au groupe une relation avec son corps, ses expressions sonores, musicales, non verbales et verbales, ouvrant des canaux de communication dans tous les domaines de l’être humain.

Favorise le développement et la manifestation d’états de plus en plus conscients et sains, car cette pratique médiatisée par un musicothérapeute offre à l’individu la possibilité de traiter et d’organiser ses expériences. Cela permet une meilleure perception de soi et du monde, le sauvetage des fonctions globales et spécifiques pour une meilleure qualité de vie dans ses dimensions physique, mentale, émotionnelle, énergétique, sociale, environnementale et spirituelle.

À partir de cette définition, nous pouvons constater l’ampleur et la diversité de l’action de l’UE.

Avantages de la musicothérapie

Lorsque, dans le cadre d’un processus de musicothérapie, nous mettons l’accent sur le non-verbal, nous vivons la communication de manière différente, ce qui nous permet de percevoir, de penser, de ressentir et d’agir différemment et plus consciemment.

Cela se fait dans le cadre des processus de musicothérapie par l’utilisation d’instruments de musique, l’utilisation de sons produisant une voix, le chant de chansons, le corps, l’environnement, la musique et diverses manières d’utiliser les éléments du son.

1. améliore la communication

Avec ces outils, nous explorons des formes plus communicatives complexe, laissant ainsi la réaction mécanique verbale ou écrite, ayant avec elle une richesse et une liberté d’expression qui nous rapprochent de plus en plus de ce qu’il faut faire que nous ressentons et pensons.

Nous voyons donc l’importance de développer, de renforcer, d’améliorer et d’activer ces canaux de communication et d’autres, ce qui nous permet de disposer de ressources plus efficaces pour mieux communiquer ce que nous voulons. Cela apporte plus de clarté et de compréhension sur ce que nous ressentons, ce que nous voyons, ce que nous pensons et comment nous réagissons aux situations.

2. Connaissance de soi

Ces expériences aident l’homme à réaliser son communications intra et interpersonnelles avec plus de sagesse, car nous comprenons alors mieux nos désirs et nos recherches, en donnant la possibilité de faire des choix conscients.

Lorsque nous sommes plus conscients, nous contrôlons mieux nos sentiments, car nous reconnaissons nos besoins réels, assimilant mieux ce qui nous plaît et ce qui ne nous plaît pas.

3. Augmente la concentration

La musicothérapie augmente la capacité de concentration, car elle fait travailler la perception du corps avant les stimuli musicaux.

4. Augmente la confiance en soi

Dans la thérapie musicale de groupe, l’improvisation commune peut donner susciter un fort sentiment d’appartenance et de sécurité.

5. Améliore la mémoire

La musique met en mouvement les processus internes, ce qui améliore considérablement la mémoire, notamment chez les personnes âgées ou les patients atteints de démence, les chansons familières pouvant évoquer des souvenirs.

Musicothérapie réceptive et active

La musicothérapie peut être réceptive et active. En musicothérapie réceptif, le thérapeute joue de la musique pour le patient et laisse les sons l’affecter.

Dans la musicothérapie active, le patient crée lui-même des sons et peut essayer différents instruments. L’objectif n’est toutefois pas que le patient apprenne un instrument de musique ou reçoive une formation musicale. L’objectif est que la personne se connecte à ses sentiments, développe sa créativité et améliore sa communication avec elle-même et avec les autres.

Quels sont les risques de la thérapie ?

La musique peut faire remonter des sentiments qui ont été longtemps et profondément caché. Si les gens ont eu des expériences traumatisantes, les sentiments de traumatisme peuvent réapparaître. Sans soutien thérapeutique, cette

La re-traumatisation peut avoir des conséquences négatives pour le patient.

Dès qu’il y a de fortes peurs ou d’autres sentiments désagréables, le patient doit en parler à son musicothérapeute. Le thérapeute peut alors prendre les mesures nécessaires pour stabiliser le patient.

Conseils importants

Après une séance de musicothérapie, vous devez prendre le temps de laisser la musique s’attarder. Ressentez en vous les sentiments présents et accordez-vous un temps de repos pour les traiter.

Lors de la prochaine séance, le musicothérapeute vous demandera comment vous ressentie après la séance de thérapie. Une brève détérioration n’est pas rare dans les cas suivants commencé, parce que les sentiments peuvent être accablants. Si vous vous sentez stressé ou accablé, doit en parler au musicothérapeute.

Au final, le musicothérapeute décide avec le patient si une prolongation de la thérapie a un sens ou non. Les rechutes ne sont pas rares dans les troubles mentaux. N’ayez pas peur de demander à nouveau de l’aide si vous ne vous sentez pas bien après avoir terminé votre entraînement.

La musicothérapie consiste à écouter l’autre

Communiquer implique d’écouter l’autre personne, d’échanger un certain contenu, qui peut être physique ou non physique. Dans tous les cas, elle exige de l’individu la capacité d’articuler le contenu interne qu’il souhaite exprimer, et d’entendre la réponse à ce qu’il a proposé.

Notez ici que les dimensions de la communication et de l’écoute se situent dans un domaine qui va au-delà des organes physiques de perception. Cela montre, une fois de plus, le besoin de pratiques communicatives qui offrent compréhension et perception.

En faisant l’expérience des différentes formes de communication par le biais de la musicothérapie, nous créons l’opportunité de développer et de mettre en pratique d’importantes valeurs humaines, telles que le courage, l’humilité, le discernement, la concentration, l’attention, le respect, la sincérité, le silence, parmi beaucoup d’autres, dont nous avons besoin pour une bonne communication.