Difficultés respiratoires, tachycardie, nausées, tremblements, transpiration et la pire des peurs. Sans avertissement, vous pourriez manifester tous ces symptômes et vous retrouver au milieu d’une crise de panique.

Quand les crises de panique surviennent-elles ?

A tout moment, vous vous retrouvez pris au piège dans un filet qui vous coupe le souffle.

Vos corps se préparent à faire face à un danger qui, cependant, n’existe pas. Au niveau cérébral, les lobes frontaux, qui sont responsables de votre attention consciente, sont partiellement désactivés et se concentrent uniquement sur le sentiment de danger.

Vous ne pouvez pas voir au-delà de votre peur, qui vous obscurcit l’esprit et vous empêche de comprendre que vous n’êtes pas vraiment en danger. En même temps, le corps commence à libérer de l’adrénaline et d’autres hormones pour s’échapper et se protéger. Cependant, comme il n’y a pas de danger physique réel, la stratégie de défense du corps échoue, vous êtes dépassés par la situation et vous manifestez des symptômes physiques très forts.

Une perception irréelle du milieu environnant est une autre caractéristique des crises de panique. La personne ne se sent pas elle-même et n’a aucun contrôle sur la situation, elle essaie donc de s’échapper du lieu et des circonstances. Le sens du temps est également altéré : bien que les crises de panique soient de courte durée, comme les cauchemars, ceux qui les vivent, les vivent comme éternelles. Avec le temps, si les crises de panique se répètent, la personne peut développer une agoraphobie et refuser de quitter la maison pour éviter des épisodes similaires.

Quels sont les symptômes des crises de panique ? 

La tachycardie, les frissons et les nausées peuvent convaincre la personne qui les manifeste qu’elle est sur le point de mourir, de sorte que tout devient un cercle vicieux : plus la personne a peur, plus les symptômes s’intensifient.

Garder le contrôle d’une crise de panique est, sans l’ombre d’un doute, un énorme défi pour ceux qui en souffrent. Mais comme pour tous les problèmes que vous rencontrez dans la vie, c’est à vous de prendre les rênes de la situation. C’est certainement une chose désagréable, mais au-delà de cela, rien ne se passera, ce sera une chose passagère.

Si vous souffrez également de crises de panique, ne les évitez pas, n’essayez pas de les combattre : acceptez-les et essayez de concentrer votre attention sur le présent et non sur ce qui pourrait arriver (mourir, perdre le contrôle ou faire une scène).

Plus vite vous cesserez de penser à quelque chose d’alarmant, plus vite la crise de panique disparaîtra d’elle-même. Ensuite, lorsque les symptômes commencent à s’atténuer, vous pouvez être fier de vous pour avoir surmonté un moment difficile. Essayez de ne pas faire d’effort, mais de vous détendre.

Si vous pensez avoir besoin d’aide pour contrôler les crises de panique, demandez l’aide d’un spécialiste qui, avec la bonne thérapie, vous aidera à contrôler la panique et à éviter qu’elle ne vous contrôle.