Une experte en e-commerce et en référencement et avant tout une web designer affirme de bien connaitre les problèmes liés à un projet numérique sans une organisation parfaite.

Elle vient de couvrir le sujet du référencement pour le commerce électronique dans son dernier livre, intitulé « Stratégies de référencement pour le commerce électronique ». Un guide complet pour chaque type de plateforme, elle a voulu s’attarder un instant sur un sujet très sensible, à savoir le référencement des chartes web dans le domaine du commerce électronique.

Dans un secteur de plus en plus compétitif comme le web, être capable de créer des synergies entre des professionnels de différents domaines est probablement la meilleure solution pour la réalisation d’un projet de qualité.

Malheureusement, on se retrouve souvent à travailler par secteurs, chacun voulant faire sa part sans avoir une vision large et générale. Tout au long de sa carrière professionnelle, elle a directement observé à quel point cela est nuisible et contre-productif.

Elle ressent le besoin d’explorer ce sujet pour une raison très simple. Plusieurs des clients avec lesquels elle a travaillé au fil des ans avaient un problème commun : ils avaient développé une plateforme qui avait l’air bien mais qui n’était pas optimisée pour les moteurs de recherche et l’expérience utilisateur.

En essayant de comprendre ce qui se passait, elle s’est rendu compte que dans de nombreux projets, même ceux de haut niveau, les concepteurs web et les webmasters chargés du référencement travaillaient souvent séparément.

En gros, la plate-forme a été créée, selon les directives du client et l’expérience du graphiste web, puis transmise au service de référencement pour l’optimisation, la gestion du contenu et les campagnes de marketing et de création de liens.

Un processus long, compliqué, coûteux et surtout non productif pour le client. Mettre la main sur un e-commerce déjà créé et actif est un processus très complexe, qui mobilise des ressources, du temps et qui, la plupart du temps, ne permet pas d’atteindre les résultats escomptés.

L’expert en référencement et le concepteur de sites web doivent coopérer

L’idéal est une coopération entre les référenceurs et les concepteurs de sites web, qui mettent en œuvre des stratégies de référencement directement dans la mise en œuvre de la plate-forme.

Tout cela est encore plus important dans un site de commerce électronique, un portail qui doit non seulement vendre, mais aussi informer, créer une marque, fidéliser et surtout bien se positionner dans les SERP de recherche.

Voici donc son analyse sur ce dont vous devez, selon elle, prendre soin dans la conception et le développement d’un e-commerce, en appliquant le SEO au monde du graphisme numérique. Avoir un site avec des graphiques non optimisés mais visibles grâce aux stratégies de référencement peut faire perdre des clients.

Que fait exactement un expert en référencement ?

Avant de parler des stratégies de référencement pour le commerce électronique et les graphiques Web, il est important de parler du rôle du référencement. Il est important de comprendre ce qu’on est afin de mieux appréhender le rôle dans le monde numérique.

Un SEO n’est rien d’autre qu’un analyste et un gestionnaire, un professionnel qui passe son temps à analyser les données, les performances, les projets, à faire des tests, à organiser le travail et à planifier les stratégies à suivre.

Il s’agit d’un travail permanent, nécessitant une mise à jour constante sur les changements d’algorithmes, les tendances des utilisateurs, les outils utilisés et les médias web.

Afin d’obtenir des résultats concrets, on emploie des professionnels de différents domaines.

La coordination parfaite de toutes ces compétences est essentielle à la réussite d’un projet.

Par conséquent, la tâche ne consiste pas seulement à insérer des balises et une méta-description, comme beaucoup sont malheureusement amenés à le croire.

Si un seul de ces aspects fait défaut, l’ensemble du projet ne pourra jamais atteindre son plein potentiel. Cela dit, il est essentiel de voir comment le référencement et le graphisme peuvent contribuer au développement d’une plateforme de commerce électronique.

La conception du commerce électronique : analyse et étude de marché

Lorsqu’il s’agit d’un nouveau projet, il est essentiel de toujours commencer par une analyse du secteur et une étude de marché. Bien que les clients aient souvent déjà en tête comment le site devrait être, il est en fait assez rare que leurs déductions soient le résultat de recherches et d’analyses approfondies.

C’est pourquoi il est toujours suggéré d’effectuer cette étape vous-même, ou de demander l’avis d’un référenceur expérimenté.

Sans données concrètes, il est impossible de créer une plateforme prête à affronter la concurrence sur le marché, tout au plus peut-on créer un e-commerce beau à voir, avec un graphisme agréable et attrayant.

Au contraire, il est fondamental de comprendre ce qui fonctionne dans ce secteur spécifique, quel CMS les concurrents utilisent, quelles solutions ils ont adoptées, à quel type d’utilisateurs vous devez vous adresser.

Ces aspects sont essentiels pour savoir comment procéder pour développer le graphisme et la structure du commerce électronique, il ne faut donc jamais sous-estimer cette première étape.

Il est parfaitement compréhensible qu’il s’agit d’une opération longue et fastidieuse, mais en accord avec le budget du client, elle permet d’obtenir de meilleurs résultats, de remporter des succès et donc de nouveaux emplois.

Un projet bien fait, qui permet une optimisation parfaite du site pour les moteurs de recherche et l’expérience de l’utilisateur, est une carte de visite inégalée pour se faire une place dans le monde de l’internet.

De plus, en créant des synergies avec des référenceurs et d’autres figures du numérique, d’importantes relations professionnelles peuvent être développées, ce qui permettra d’obtenir de nouveaux travaux et de la publicité.

Outre les données sur le secteur cible du commerce électronique, il est important, avant de développer la plate-forme, de comprendre les utilisateurs cibles auxquels vous vous adressez.

La conception web d’un portail destiné aux adolescents sera certainement différente de celle d’un site destiné aux adultes âgés de 40 à 50 ans.

Ces données sont la base de tout projet web, vous devez donc toujours commencer par une étude du marché.

E-commerce : comment faire une analyse de marché ?

Si vous souhaitez effectuer vous-même une analyse de marché pour un site de commerce électronique, voici quelques conseils pratiques pour réaliser une étude sectorielle.

L’opération peut être effectuée en plusieurs étapes. Tout d’abord, une vérification manuelle peut être effectuée en analysant les SERP de référence de la niche.

De cette façon, vous pouvez vous rendre compte des solutions adoptées par les principaux concurrents, c’est-à-dire le commerce électronique qui occupe les premières positions dans les résultats des moteurs de recherche.

Deuxièmement, vous devez obtenir des données importantes.

Vous pouvez effectuer des analyses en utilisant certains outils pour réaliser des enquêtes, des entretiens et des questionnaires ou en faisant appel à des entreprises spécialisées pour des projets plus importants.

Choix du CMS pour un site de commerce électronique

L’importance des données issues de l’analyse du marché et du public cible apparaît plus clairement lorsque l’on passe à la mise en œuvre effective de la plate-forme.

Le premier choix concerne le CMS à utiliser pour le commerce électronique. Il est évident que vous devez prendre cette décision avec le client, mais il est nécessaire de lui proposer un conseil basé sur votre expérience et sur l’analyse préliminaire du projet.

De la même manière, pour un petit portail, WordPress est aussi très bien, en ajoutant et en personnalisant le CMS de manière appropriée avec le plugin WooCommerce et des changements directs dans le code.

Le choix dépend de quelques facteurs principaux. Pour choisir correctement le CMS à utiliser pour créer le portail, il est important de garder à l’esprit trois aspects fondamentaux.

Il faut toujours penser non seulement à la réalisation de la plateforme mais aussi à la croissance du e-commerce dans le temps, il faut donc laisser des marges de mise en œuvre qui ne nécessitent pas le bouleversement du site.

Il est conseillé de proposer au client quelques solutions possibles en accord avec les différents points énumérés ci-dessus, en expliquant en détail les avantages et les inconvénients de chaque CMS par rapport au projet.

Toutefois, si le client devait prendre une décision avec laquelle il n’est pas d’accord, il est important de clarifier sa position, si nécessaire en rédigeant un document écrit reprenant les différentes positions, se protégeant ainsi contre d’éventuels litiges.

Structure du commerce électronique : la combinaison parfaite entre graphisme et référencement

La phase suivante concerne la structure proprement dite de la plate-forme. On passe à la création de la page d’accueil et des catégories de commerce électronique.

C’est là que le référencement commence à devenir vraiment crucial pour un concepteur de sites web. Vous devez être en mesure de trouver un équilibre parfait entre le graphisme du site, l’expérience utilisateur et l’optimisation du portail pour les moteurs de recherche. Les éléments graphiques ne doivent pas être prédominants mais aider et renforcer l’objectif du site, à savoir vendre.

On doit considérer le commerce électronique comme un environnement, qui doit être beau à regarder mais en même temps fonctionnel.

Le graphisme doit nécessairement être en adéquation avec la cible et le type de produit vendu, d’où l’importance d’une étude préalable du marché et du public cible.

De même, les éléments graphiques ne doivent pas être lourds, car ils augmenteraient le poids des pages Web et, par conséquent, diminueraient le classement du site.

Il faut donc travailler beaucoup sur le code, sur la compression des images et sur les aspects liés au design, sans compromettre la qualité, qui doit toujours être excellente.

Dans la structure du commerce électronique, la page d’accueil doit être considérée comme une vitrine, les catégories et sous-catégories représentent l’exposition des différents groupes de produits, et enfin les pages de produits individuels doivent viser la vente, ou la conversion.

Page d’accueil du commerce électronique

Il est important de considérer la page d’accueil d’un site de commerce électronique comme une vitrine. Vous devez donc montrer aux utilisateurs tout ce qu’ils peuvent trouver à l’intérieur du site.

Il est nécessaire de diviser la mise en page en sections, dans chacune desquelles il faut insérer les bons éléments en fonction de leur degré d’importance. Par exemple, la marque doit être facilement reconnaissable, elle doit donc être placée en haut avec le nom du commerce électronique.

Les couleurs du logo ne doivent pas être en contraste avec la mise en page, qui doit au contraire mettre en valeur tous les éléments principaux.

Le menu doit être organisé de manière claire et simple, en choisissant des noms de catégories courts et précis.

S’il existe des services spéciaux tels que la livraison gratuite, les promotions ou les remises temporaires, ils doivent être bien mis en évidence en haut, juste en dessous du menu et du logo de la marque, ainsi que le formulaire de recherche.

Vous pouvez proposer des informations, des carrousels ou des images pop-up, l’important étant qu’ils attirent l’attention sur les points forts et les services que le client souhaite mettre en avant, tant en termes de vente que de publicité.

Dans la partie centrale, il est essentiel d’utiliser des images pour montrer les produits des catégories, en essayant de donner un aperçu de tous les principaux articles en stock.

Il faut tenir compte du fait que si l’utilisateur ne trouve pas immédiatement ce qu’il cherche, il commencera à faire défiler la page d’accueil, de sorte que la séquence d’affichage doit être bien pensée.

Enfin, si un client potentiel ne trouve pas ce dont il a besoin, il doit pouvoir effectuer des recherches facilement. Il est donc utile de répéter le formulaire de recherche rapide au bas de la page d’accueil.

Enfin, tous les autres services doivent être présentés tels que :

Il faut penser que la page d’accueil d’un e-commerce est recherchée par des utilisateurs qui connaissent déjà la marque, ce sont donc des personnes qui font confiance à la plateforme et qui veulent acheter. Dans ce cas, il est donc nécessaire de travailler sur la satisfaction des clients déjà fidèles.

Catégories et sous-catégories d’un commerce électronique

La structure même de la plateforme est composée de catégories et de sous-catégories, qui doivent répondre à des impératifs précis issus de l’analyse du marché et de l’étude des utilisateurs.

Les catégories sont les macro-sujets, tandis que les sous-catégories représentent des aperçus plus détaillés.

Par exemple, un magasin de commerce électronique peut avoir une catégorie « appareils photo », tandis que les premières sous-catégories peuvent être « appareils photo numériques » et « appareils photo analogiques » et les secondes sous-catégories peuvent être « appareils photo numériques reflex » et « appareils photo numériques compacts ».

La présentation de ces pages est totalement différente de celle de la page d’accueil. En effet, ici, il n’est pas certain que l’utilisateur ait déjà été retenu, mais il pourrait arriver sur la page à la suite d’une recherche organique, d’une recommandation ou d’une publicité.

Par conséquent, sur les pages de catégories, certains aspects doivent être mis en avant.

Personne ne veut perdre de temps sur le web, c’est pourquoi les meilleures ventes et les nouveaux produits doivent être présentés immédiatement.

Des filtres doivent être présents sur le côté, pour permettre à l’utilisateur d’accélérer la recherche en sélectionnant, par exemple, une fourchette de prix, un modèle spécifique ou une caractéristique du produit.

Personnellement, il est recommandé de toujours insérer du texte, généralement après la présentation des articles. Un texte bien écrit, formaté et parfaitement optimisé du point de vue du référencement vous permet d’améliorer le positionnement de la page, vous permet également de fournir plus d’informations à l’utilisateur.

La copie peut également être utilisée pour créer des liens internes, en poussant la longue traîne des sous-catégories vers la courte traîne des catégories principales du commerce électronique.

Fiches produits du commerce électronique

Lors de la conception d’un site de commerce électronique, l’une des parties les plus complexes est constituée par les pages de produits individuels. Les onglets représentent toujours un défi, car leur objectif est unique : vendre et convertir. Dans ce cas, la mise en page doit offrir à l’utilisateur différents degrés d’attention, en déplaçant son intérêt vers les points cruciaux de la page.

Dans les fiches produits, vous devez faire un usage très intelligent des images, qui deviennent essentielles pour la finalisation de la vente.

En outre, il est nécessaire de fournir le plus d’informations possible, en soignant la copie avec une extrême attention. Dans la partie supérieure de la mise en page, la prédominance de l’espace doit être laissée aux images. En dessous, il faut insérer une liste avec les principales caractéristiques techniques, tandis que plus bas, un texte parfaitement optimisé du côté SEO, qui répond en détail aux principales questions des utilisateurs sur le produit en question, y compris l’intention de recherche pour le positionnement de la page dans les SERP.

Contrairement à la page d’accueil et aux catégories, les fiches de produits du commerce électronique doivent être conçues pour un classement dans les moteurs de recherche organiques ; le référencement joue donc un rôle essentiel à cet égard.

En même temps, l’objectif de la page est la vente, donc en plus des balises et des mots-clés, vous devez créer un chemin de conversion parfait, en concentrant tout sur l’expérience et la satisfaction de l’utilisateur.

Balises et métadonnées dans le commerce électronique

Lorsque vous développez un site de commerce électronique, vous devez prendre soin des balises et des métadonnées. Il ne s’agit pas d’éléments visibles par les utilisateurs mais d’aspects spécifiques liés au référencement, qui permettent d’optimiser la plateforme pour les moteurs de recherche.

En particulier, les métabalises sont des outils requis par Google, qui permettent aux algorithmes de déterminer plus précisément le positionnement correct des sites dans les résultats de recherche. Cette ressource ne doit pas être sous-estimée, car même si elle ne représente qu’une petite partie, elle affecte quand même les résultats.

Les métabalises doivent être insérées dans le code Html, dans la section head qui précède le corps de la page.

Ce dernier (le meta tag robot) vous permet de gérer partiellement l’indexation des pages de la plateforme, en choisissant d’exclure ou non certains contenus tels que les politiques et les pages dupliquées.

Enfin, n’oubliez pas les balises dans les images, pour travailler non seulement sur le positionnement des pages mais aussi des photos. Ce type de recherche représente une part marginale par rapport aux recherches classiques, environ 16%.

Cependant, lors du développement d’un e-commerce, il ne faut rien négliger, car lorsque les volumes deviennent importants, un tel pourcentage est absolument pertinent.

La performance et l’optimisation pour le mobile d’un site de commerce électronique

À partir de cette année, les performances et l’optimisation des plateformes pour les appareils mobiles figureront parmi les facteurs de classement les plus importants pour les sites web.

La vitesse de chargement est un domaine complexe sur lequel intervenir, car il faut travailler à la fois sur le code et sur des aspects tels que la taille des images, des animations et des plugins. Le compactage du code est une opération très délicate qui requiert des compétences techniques et de programmation élevées.

Malgré cela, il est capable d’offrir d’excellents résultats dans le positionnement du commerce électronique. Il est nécessaire d’intervenir sur le JavaScript, sur le code source, le Html et sur les programmes installés à l’intérieur du CMS, en éliminant tout le superflu et en minimisant les parties essentielles.

La plateforme doit également être optimisée pour les appareils mobiles, avec lesquels près de 70 % des recherches sur le web sont désormais effectuées.

Deux choix s’offrent à vous : séparer les versions de bureau et mobile ou trouver un équilibre parfait entre les deux. Dans les deux cas, lors du développement du commerce électronique, il est nécessaire de s’assurer que le site est parfaitement utilisable et facile à naviguer, sans erreurs de compatibilité.

Pour rendre l’e-commerce mobile friendly, le travail du web designer devient fondamental, car il doit vérifier tous les aspects en les visualisant à partir de différents dispositifs, en apportant les modifications appropriées.

Analyse et test pour le commerce électronique

Une fois la phase de conception et de développement du commerce électronique terminée, la partie la plus compliquée liée au référencement commence, celle des tests et des analyses.

Un site web n’est jamais terminé, mais il s’agit d’un travail continu, où il est nécessaire de surveiller en permanence les performances et d’effectuer une analyse des performances. Parfois, même une toute petite modification de l’URL, de la couleur d’un bouton ou du texte d’un appel à l’action peut avoir un impact majeur sur le positionnement et les conversions de la plateforme.

Des outils gratuits ou payants peuvent être utilisés pour réaliser des tests, chacun d’entre eux étant adapté à un marché et à une fonction spécifiques.

Les mesures de performance sont essentielles pour un référencement de commerce électronique car elles montrent exactement ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas, mais surtout quelles stratégies sont les plus prometteuses.

Commerce électronique : évaluations et conseils finaux

Dans un site de commerce électronique, la création d’une structure appropriée, optimisée pour le positionnement de la plateforme dans les SERP et pour les utilisateurs, représente la base du projet interne.

Un e-commerce qui ne repose pas sur des bases solides est difficile à gérer et à administrer. Le développement de la plateforme est donc une phase délicate et cruciale pour l’ensemble du projet commercial.

Malgré un bon travail graphique, un portail non optimisé nécessitera de lourdes interventions structurelles, avec des pertes relatives d’investissements qui pourraient être destinés à d’autres activités, comme la publicité, le marketing de marque et la création de liens. En outre, si l’architecture du commerce électronique n’est pas parfaite, toute la phase de développement du projet d’entreprise est compromise, avec des pertes de temps, de perspectives et d’argent.

Aujourd’hui, il est fondamental pour les professionnels, de travailler en synergie, en mettant les compétences de chacun au service de l’objectif final, à savoir aider les clients à réaliser leurs projets d’affaires en ligne. Le commerce électronique est une véritable entreprise, qui nécessite des compétences en matière d’analyse de marché, de graphisme web, de programmation, de marketing et de gestion.

Pour cette raison, il est essentiel d’utiliser le référencement dans toutes les phases de la conception et de la mise en œuvre d’un commerce électronique.

Pour ce faire, chaque professionnel doit acquérir un certain niveau de connaissance des compétences des autres, afin d’évoluer en toute confiance et d’offrir un service de haute qualité à ses clients.

En même temps, on doit essayer de travailler en harmonie, sans avoir peur de demander des conseils et des partenariats, en mettant de côté l’ego de chacun et en travaillant pour un objectif commun.