Il est fréquent que les gens soient nerveux ou anxieux de temps en temps – lorsqu’ils parlent en public, par exemple, ou lorsqu’ils éprouvent des difficultés financières. Mais pour certaines personnes, l’anxiété devient si fréquente et si intense qu’elle commence à prendre le dessus sur leur vie, ce qui a un impact important sur la qualité de leur vie. C’est alors que l’anxiété devient pathologique, nécessitant alors un traitement psychologique. Ce type d’anxiété limite la perception et rend la prise de décision difficile, évoluant avec la restriction sociale et ayant un impact négatif sur plusieurs aspects de la vie d’une personne.

Mieux comprendre le trouble anxieux

L’esprit d’une personne anxieuse ne s’arrête jamais et crée toujours des scénarios et des possibilités, généralement défavorables. Il essaie toujours de contrôler un environnement, une situation, une personne, comme une tentative illusoire d’empêcher le pire d’arriver et de parer aux pensées catastrophiques.

Ce genre d’anxiété pathologique est généralement identifié comme un trouble d’anxiété. À titre d’exemple, nous suivons certains types de ce trouble : TAG (trouble d’anxiété généralisée), syndrome de panique, stress post-traumatique, TOC (trouble obsessionnel compulsif), phobies spécifiques, etc.

Il existe notamment plusieurs types de troubles anxieux, mais ils se caractérisent tous par une anxiété persistante qui ne disparait même après un retour à une situation normale. L’omniprésence de troubles anxieux ont évidemment des conséquences sur la vie d’une personne qui en souffre et dès lors que la maladie est non-traitée, elle peut aller jusqu’à inhiber une personne pour que celle-ci puisse remplir certaines obligations comme travailler ou étudier. L’anxiété impactera également les relations interpersonnelles, ce qui peut créer de la distance émotionnelle pour la personne souffrant d’anxiété. Enfin, le trouble anxieux peut amener une personne à manquer de confiance en soi et engendrer un sentiment de découragement, détresse ou de solitude.

Les symptômes du trouble anxieux

Le trouble d’anxiété, aussi connu comme la phobie sociale est souvent sous-estimé en tant que timidité et figure notamment parmi les troubles anxieux comme le stress post-traumatique.  La personne souffrant de trouble anxieux est susceptible d’éprouver certains de ces symptômes pendant une longue période, par exemple :

  • Préoccupation excessive pour les questions de routine ;
  • Problèmes de sommeil : difficulté à s’éteindre (insomnie) ;
  • Des craintes irrationnelles, disproportionnées par rapport au risque réel encouru ;
  • Tension musculaire constante, comme le serrage de la mâchoire, la tension des poignets, etc. ;
  • Indigestion chronique : manifestations physiques sous forme de problèmes digestifs chroniques ;
  • Difficultés dans les relations sociales ;
  • Attaques de panique : sensation soudaine de peur extrême qui peut durer plusieurs minutes, accompagnée de symptômes physiques effrayants tels que serrement de la gorge et de la poitrine, cœur rapide, essoufflement, vertiges et faiblesse, sueur dans les mains, tremblements, douleurs d’estomac et de poitrine ;
  • Perfectionnisme : le besoin de se juger constamment ou de ressentir une anxiété anticipée de faire des erreurs ;
  • Rituels de comportements compulsifs de type mental (dire : tout va bien de façon répétée) ou physique (se laver les mains, etc.) et de pensées obsessionnelles ;
  • Changement d’humeur : Irritabilité / Intolérance, sentiment de « fleur de peau », angoisse (appréhension), sentiment de mort imminente.

Le traitement de l’anxiété sociale

Le traitement consiste surtout à reconnaître les symptômes et à demander l’aide d’un expert afin que celui-ci puisse établir un diagnostic précis de la maladie. Dans certains cas, pour obtenir de meilleurs résultats, il est suggéré de combiner une pharmacothérapie (anxiolytique et antidépresseur) et une psychothérapie.

Le processus psychothérapeutique vise notamment à amener la personne à identifier la source de l’anxiété : les pensées, les sentiments et les comportements qui sont impliqués dans le tableau de l’anxiété. Le traitement aidera donc à affronter et à résoudre les problèmes, à reconnaître les schémas de comportement répétitif, à revoir leur histoire de vie sous un autre angle, à mieux gérer les crises existentielles, etc.