Comment bénéficier des primes à la casse des chaudières ?

Dans le cadre de la lutte contre les dérèglements climatiques, le Gouvernement s’est fixé comme objectif de supprimer toute chaudière à fioul d’ici 10 ans. Pour ce faire, il a mis en place la Prime Coup de Pouce pour les chaudières.

La Prime Coup de Pouce pour les chaudières

Afin de favoriser le remplacement des vieilles chaudières jugées trop gourmandes en énergie, L’État a mis en place une prime à la casse pour les modèles utilisant le fioul domestique ou le gaz comme combustible. Par-delà les objectifs d’économie d’énergie, les primes de changement de chaudière permettront aux ménages d’améliorer leur pouvoir d’achat tout en réduisant l’émission de gaz carbonique. L’ADEME, Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie, estime qu’un foyer peut réaliser une importante économie en optant pour une installation à énergie renouvelable.

Concrètement, un foyer bénéficie d’une prime à la casse chaudière fioul s’il la remplace par exemple par une installation chaudière à granule qui est nettement plus performante du point de vue énergétique. Toutefois, des conditions s’appliquent sur les performances énergétiques des équipements et sur les qualifications de ceux qui les installent.

Les conditions pour bénéficier de la prime

Les chaudières éligibles pour l’obtention d’une prime à la casse sont les chaudières au fioul domestique et les chaudières au gaz n’utilisant pas la condensation. En effet, ces énergies sont fossiles et très polluantes et d’ailleurs elles sont frappées de taxe plus ou moins dissuasive (taxes TICPE) par l’Union Européenne. Il est évalué qu’une chaudière au fioul rejette jusqu’à 10 fois plus de CO2 qu’un modèle utilisant des énergies renouvelables comme les chaudières à granulés.

Tout ménage désirant effectuer un remplacement chaudière par un équipement à haute performance énergétique peut bénéficier d’une prime à la casse. Les montants attribués sont toutefois différents, car ils sont calculés en fonction des niveaux de revenus des foyers. Ainsi les ménages classés à bas revenus peuvent disposer d’un bonus supplémentaire. Il peut même arriver de bénéficier d’une chaudière un euro si un foyer cumule plusieurs aides en même temps. En effet, la prime à la casse chaudière peut être associée aux offres « Habiter mieux agilité » proposées par l’ANAH et la charge restante peut encore bénéficier du crédit d’impôt chaudière et de l’éco-prêt à taux zéro.

Ainsi, sont éligibles pour une prime à la casse, tout remplacement de chaudière individuelle par un modèle au bois biomasse de classe 5 (chaudière à granulés, à bois bûche ou à plaquettes), par une pompe à chaleur hybride, par une pompe à chaleur eau/eau ou air/eau, ou par une chaudière à gaz à haute performance énergétique.

Les démarches à suivre

Un foyer a le choix entre piloter soi-même le remplacement de sa chaudière vétuste ou confier le tout à un énergéticien. Dans le premier cas, le foyer s’occupe à la fois des démarches administratives, de l’avance des fonds et du choix des artisans. Dans le second cas, le fournisseur d’énergie comme Ma Chaudière Gratuite propose une offre chaudière/pompe à chaleur en main au concerné, qui couvre au moins 4 des 9 gestes « chaudières » possibles.

A noter que l’artisan ou l’entreprise à qui les travaux sont confiés doit être RGE (Reconnu Garant de l’Environnement), et aussi être signataire de la charte « Coup de pouce ». A l’exemple de Ma Chaudière Gratuite, l’entreprise présentera l’ensemble de ses offres sur un site internet accessible à tout le monde afin que le public puisse se renseigner. Enfin, le service public FAIRE est à disposition pour accompagner chaque foyer dans le projet de rénovation.

La prime à la casse sera alors versée par chèque ou par virement, ou déduite de la facture totale des travaux entrepris, ou donnée sous la forme de bon d’achat relatif à des produits de consommation courante.