Les produits Hi-Tech comme les téléphones portables, les smartphones et les tablettes font aujourd’hui partie du quotidien. De plus en plus techniques et sophistiqués, ils peuvent coûter cher et présenter un risque élevé de vol. Il peut être donc intéressant de souscrire une assurance sfam sinistre auprès de la SFAM. Ce contrat d’assurance est assez récent et recouvre généralement tous les produits mobiles et électroniques. Quelles sont les garanties et les exclusions de l’assurance mobile ? Comment faire une déclaration en cas de sinistre ? Et comment vous faire indemniser ?

Que couvre une assurance mobile ?

Comme pour chaque assurance, les garanties varient d’une formule à l’autre, d’un assureur à l’autre. Il existe, par ailleurs, des conditions à la souscription en fonction de l’âge et du type du téléphone portable. La garantie casse est l’une des garanties incluses dans l’assurance mobile. Elle couvre les dommages externes survenus accidentellement au téléphone qui nuisent à son bon fonctionnement. Coque endommagée ou écran brisé, l’assureur met en œuvre des solutions sans failles contre la casse accidentelle et les fissures. La garantie panne est aussi comprise dans le contrat d’assurance mobile. Cette garantie joue lorsque l’origine de la panne est interne au téléphone. De plus, l’assurance mobile couvre également l’oxydation accidentelle des téléphones portables. Vous pourrez actionner cette garantie lorsque votre smartphone ou tablette est tombé dans l’eau, par exemple. En cas de vol, votre assurance mobile ne prendra en charge votre téléphone que dans certaines conditions et selon la situation du vol. En règle générale, le vol de votre téléphone portable ne sera pas couvert si cela se produit à l’intérieur de votre voiture, ou bien sans effraction ou sans violence, cliquez ici pour en savoir plus sur l’assurance sfam sinistre 

Quelles sont les limites de garantie de l’assurance mobile ?

Avant de signer votre contrat d’assurance mobile, il est indispensable de vous pencher sérieusement sur les exclusions de garantie. Elles sont généralement indiquées en caractères gras et apparents dans les contrats d’assurance. Les téléphones professionnels et commerciaux sont très rarement couverts par l’assurance mobile. À noter aussi que le contrat d’assurance mobile ne couvre pas le vol d’un mobile d’un tiers, le vol sans violence ou sans effraction. Les exclusions de garantie mobile touchent également aux dommages liés à l’usure de l’appareil, la poussière ou la chaleur. D’ailleurs, la casse est uniquement couverte si votre téléphone est complètement hors d’usage et résulte d’un événement extérieur inattendu et indépendant de votre volonté. Cependant, la SFAM propose une prise en charge permanente et complète pour toutes les causes à l’origine d’une casse. De même, la perte n’est presque jamais couverte par l’assurance mobile, car les assureurs la considèrent comme un acte de négligence de la part du propriétaire. À ce titre, SFAM est le seul acteur du marché d’assurance qui propose des garanties tous risques, toutes causes, en prenant en charge la perte d’un téléphone portable, y compris en cas de négligence ou en cas d’oubli.

En cas de sinistre, comment mettre en jeu l’assurance mobile ?

En cas de vol, de casse, de panne ou d’oxydation de votre appareil mobile (tablette, smartphone, ordinateur portable…), vous devez déclarer le sinistre auprès de SFAM dans le délai et selon les modalités prévus dans votre contrat d’assurance. En règle générale, le sinistre doit être déclaré dans un délai de cinq jours à compter de la date de l’incident, voire de deux jours en cas de vol. Vous devez joindre à votre déclaration de sinistre les pièces justificatives requises par votre contrat (par exemple, devis de réparation, facture originale de l’appareil assuré, etc.). En cas de vol, l’assureur vous demandera d’autres documents, tels que l’original et le récépissé du dépôt de plainte au commissariat. Avant de procéder à la réparation de votre téléphone, prenez contact avec votre assureur pour obtenir son accord. À défaut, les dépenses de réparation pourraient ne pas être prises en charge. Si vous ne déclarez pas le sinistre dans le délai prévu dans le contrat, votre assureur pourra refuser de le prendre en charge si ce retard a causé un préjudice. Si les conditions d’assurance sont réunies, la compagnie d’assurance doit vous proposer l’un des modes d’indemnisation spécifiés dans le contrat. Ceux-ci dépendent notamment du type d’appareil et de la nature du sinistre. Il peut s’agir de la réparation du téléphone, de son remplacement par un autre appareil reconditionné ou neuf ou de son remboursement. Dans le but de simplifier la tâche de ses assurés, la société SFAM a mis en place une interface dédiée pour vous permettre de déclarer facilement un sfam sinistre en quelques étapes.

Déclaration de sinistre : comment vous faire indemniser ?

Votre prise en charge dépendra du contrat et des conditions de garantie, indiquées dans la notice d’assurance. Selon les cas, l’assurance mobile peut prévoir une indemnisation, la réparation de votre appareil ou son remplacement par un autre appareil similaire. Des plafonds d’indemnisation selon les sinistres peuvent être prévus par le contrat. De plus, le montant de l’indemnisation ne pourra pas être supérieur à la valeur de l’appareil assuré au jour du sinistre, sauf si votre contrat d’assurance mobile prévoit une garantie spécifique « valeur à neuf ». Votre contrat peut également prévoir un délai de carence, c’est-à-dire un délai pendant lequel le sinistre ne sera pas indemnisé.