Comment récupérer les données du disque dur ?

Il arrive que les matériels informatiques connaissent des défaillances techniques. Les composants des ordinateurs font surtout l’objet de cette panne. Les disques durs connaissent fréquemment des dysfonctions et ne peuvent plus être lus et écrits par l’ordinateur. Divers problèmes logiciels et matériels sont susceptibles d’être à l’origine de cela. Ainsi, différents moyens de récupérer les données contenues dans ce dispositif de stockage sont possibles. Mais comment procéder pour une récupération de données sur disque dur, simple et peu couteuse ?

 Se procurer un boitier-adaptateur pour disque dur

L’une des manières les plus élémentaires de récupérer des données du disque dur est de se procurer un « rack » ou un boitier-adaptateur pour disque dur. Ce dispositif permet de brancher un disque dur à un port USB. Une connectique spécifique assure le lien entre le boitier et le disque dur. Un câble va ensuite être branché à l’adaptateur et à un port de l’ordinateur pour établir le lien entre le périphérique et le PC. Ainsi, cet appareil est comparable à un disque dur externe puisqu’il est branché via un port USB et qu’il se trouve en dehors de l’unité centrale. Les types de support à acheter dépendent du type de disque dur à savoir l’IDE et le SATA. Mais le dernier type est le plus fréquent puisque les IDE sont d’anciens modèles de disque dur. L’idéal est de commander en ligne sachant que les magasins proposant ce genre de produit informatique sont difficiles à trouver. Il sera possible de récupérer des données du disque corrompu si l’adaptateur correspond au périphérique de stockage et que ce support arrive à le lire. Toutefois, il faut préciser l’ordinateur destinataire du disque dur car les disques durs pour ordinateur de bureau et pour portable sont différents. D’autres alternatives sont aussi connues et utilisées pour la récupération des données du disque dur. Le site www.sauve-souris.fr propose d’ailleurs d’autres solutions pour subvenir aux besoins urgents de récupérer des données numériques.  

Retirer soigneusement le disque de l’ordinateur pour l’installer dans le boitier-adaptateur

Pour récupérer des données du disque, certaines précautions sont à prendre. Retirer un disque dur de l’unité centrale est une action à réaliser avec soin vu la fragilité des composants de l’ordinateur. En effet, un faux mouvement en retirant le disque dur dans l’unité centrale et c’est l’ordinateur qui risque d’en pâtir. Pour procéder convenablement, la machine doit être éteinte et débranchée de toute source d’électricité pour éviter un court-circuit ou une électrocution. Pour un ordinateur portable, il faut retirer la batterie ou du moins, la décharger pour amoindrir les risques. Il faut ensuite retirer le couvercle de l’unité centrale afin d’accéder à l’intérieur. Pour un laptop, il faut le cache qui recouvre le disque dur et la mémoire RAM. Après avoir doucement débranché les connecteurs liant le disque à l’unité centrale, il faudra examiner comment il est fixé et le dévisser si nécessaire. Une fois le disque dur retiré, il est temps de l’installer dans l’adaptateur qui lui est destiné. Les connecteurs et les ports doivent correspondre lors du branchement. Il n’est pas difficile d’installer un disque dur sur un boitier étant donné que des détrompeurs guident les utilisateurs dans la connexion des deux dispositifs. Lorsque les deux appareils sont assemblés, un câble USB s’occupera d’établir le lien entre le disque lu par le boitier avec l’ordinateur via son port USB.  

 Utiliser un autre ordinateur du même système d’exploitation pour la récupération

Il est important d’utiliser un autre ordinateur tourant sous le même système d’exploitation pour brancher le boitier contenant et disque dur pour éviter les problèmes de logiciel. Les systèmes les plus utilisés actuellement sont Windows, macOS et Linux. L’ordinateur doit donc tourner sous l’un de ces systèmes, conformément à celui de l’ordinateur originaire du disque dur dans le boitier. La récupération des données du disque dur sera plus simple avec des systèmes similaires. Le disque dur de l’ordinateur doit posséder assez d’espace libre pour recevoir les fichiers contenus dans le disque corrompu.

 Utiliser un second stockage externe pour le transfert

L’idéal pour récupérer des données du disque dur d’un ancien ordinateur est d’utiliser un périphérique de stockage externe. Ainsi, il ne sera pas obligatoire d’occuper un espace sur l’ordinateur assurant le transfert des données. Utiliser un stockage externe pour transférer directement les données du disque défaillant permet de maintenir libre l’espace dans l’ordinateur même si le temps de transfert est plus long. En branchant le boitier à un ordinateur, l’explorateur de fichier devrait afficher le périphérique avec sa capacité de stockage ainsi que l’espace libre. Si ce n’est pas le cas, il faut vérifier les connecteurs des deux dispositifs ainsi que la fonctionnalité du câble de transfert. Il suffit souvent de rebrancher le câble pour que l’ordinateur détecte le périphérique. Un problème matériel est d’actualité si après un retranchement, le disque n’est toujours pas reconnu. Le mieux est de faire appel à des informaticiens spécialisés en la matière dans ce cas. Une fois que l’ordinateur affiche le disque défaillant, le transfert entre les deux disques durs peut être entamé. La durée du transfert dépend du type de fichier à récupérer, du type de câble USB utilisé et de la génération du port USB sans oublier la vitesse de lecture et d’écriture des deux disques durs.