Conseils pour choisir un logiciel de retranscription audio automatique
La transcription audio, le processus de conversion d’un fichier multimédia en texte n’est pas le sujet le plus intéressant qui soit. Il existe toutefois plusieurs bonnes raisons de transcrire des fichiers multimédias. En voici quelques-unes :

– les transcriptions sont facilement indexables par les moteurs de recherche, ce qui améliore vos possibilités de classement pour les mots-clés à longue traîne ;

– l’ajout d’une transcription sous votre contenu multimédia le rend plus facilement partageable, surtout en combinaison des plugins pour réseaux sociaux par exemple ;

– plusieurs personnes préfèrent scanner un résumé du contenu multimédia avant de décider de le regarder (l’écouter) ou non.

Outre les avantages liés au marketing, l’une des meilleures raisons d’utiliser un convertisseur est de rendre votre contenu accessible à tous vos utilisateurs, y compris aux personnes ne pouvant pas entendre l’audio ou voir la vidéo.

Cependant, l’inconvénient de transcrire soi-même des vidéos est que cela peut être un processus long et fastidieux, réduisant le temps qui pourrait être consacré à la création. Voici donc quelques solutions logistiques pour une transcription plus rapide et plus fiable. Ces solutions peuvent améliorer considérablement votre vitesse de transcription, vous faisant ainsi gagner plusieurs heures.

Un logiciel de transcription compatible

Si vous transcrivez vous-même des fichiers audio, vous devrez au moins installer un logiciel retranscription audio approprié. Votre logiciel doit, en fonction de vos besoins, permettre la lecture audio en utilisant simplement votre clavier par exemple. Cela élimine la frustration de devoir constamment utiliser votre souris pour démarrer et arrêter l’audio.

Durant le choix de votre logiciel, vous devrez tenir compte de certains critères comme la précision, la vitesse et le prix. La précision est importante pour une application de transcription. Pour ce qui est de la vitesse, vous devez privilégier une solution qui, si elle dispose d’assez de temps, pourrait retranscrire votre audio avec une précision proche de 100 %.

Le prix ne doit pas non plus être laissé pour compte. Dites-vous bien que le service le plus onéreux n’est pas toujours le meilleur, ni le moins cher d’ailleurs. Visez toujours le juste prix et prenez le temps de comparer au moins quatre solutions avant de faire un choix. Vous en saurez davantage en vous rendant sur www.happyscribe.com.

La pédale de transcription

L’usage d’une pédale pour contrôler la lecture est le moyen le plus simple et le plus rapide d’accroître l’efficacité de votre retranscription. Plusieurs personnes, d’abord sceptiques, affirment ne pas savoir comment elles ont réussi à transcrire sans cette pédale.

Les pédales prennent en charge la lecture audio sans l’aide d’une souris, éliminant ainsi le besoin de faire plusieurs tâches à la fois avec les doigts durant la transcription. Plusieurs pédales actuelles sont « plug and play », ce qui vous permet de bénéficier immédiatement d’une vitesse additionnelle.

Si vous décidez de ne pas investir dans une pédale, vous pouvez configurer votre programme de transcription pour contrôler la lecture audio à l’aide du clavier numérique ou des touches de fonction, ce qui reste plus efficace que l’usage d’une souris. N’oubliez pas que de bons outils peuvent faciliter votre travail. Ne laissez pas non plus la technique de côté, qui est tout aussi importante.

Un logiciel d’expansion de mots

Les programmes d’expansion ou d’anticipation de mots sont un autre outil du métier pour les transcripteurs professionnels. Utilisés correctement, ils peuvent accroître votre vitesse de frappe d’environ 30 %, ce qui vous permettra d’économiser du temps que vous pourrez mettre à profit autrement.

Les anticipateurs de mots vous donnent la possibilité de définir votre propre sténographie pour les phrases et les mots les plus courants, ce qui réduit de façon considérable des tonnes de frappes.

Vous pouvez par exemple demander au programme d’étendre « mbc » à « merci beaucoup ». Si vous ne désirez pas payer pour un programme d’expansion de mots, vous pouvez aussi utiliser la fonction de correction automatique de votre ordinateur pour obtenir le même résultat, ou presque.

Il fonctionne de la même manière, mais avec moins de fonctionnalités. C’est pourquoi ce logiciel s’adresse majoritairement à des transcripteurs professionnels ou à des transcripteurs à en devenir. Pensez toutefois à opter pour une solution compatible avec votre logiciel de transcription.

Un casque antibruit et un logiciel de reconnaissance vocale

Si vous faites des transcriptions dans un environnement où le bruit de fond est important, une paire de casques antibruit peut faire des merveilles pour votre productivité. Cela peut également être un plus pour votre santé mentale. Outre le casque, il convient également d’associer un logiciel de reconnaissance vocale à votre convertisseur.

Si vous trouvez par exemple que vos doigts sont fatigués après de longues sessions de dactylographie, essayez la technique de « dictée par écho ». Vous pourrez ainsi redicter le son et laisser un programme de reconnaissance vocale faire le travail de dactylographie à votre place. Bien qu’il existe des fonctions de reconnaissance vocale intégrées pour ordinateur, ce sont les logiciels dédiés qui ont le plus de succès.

Vous pouvez même demander à certains logiciels de scanner des documents précis pour apprendre le jargon et les orthographes non conventionnelles que vous utilisez parfois. De plus, si vous savez ce que vous faites, vous pouvez affiner la qualité audio en utilisant un programme d’édition audio avant de l’importer dans votre logiciel de retranscription.