Les normes relatives à l’isolation thermique

La réduction de la facture énergétique fait logiquement partie des priorités de l’ensemble des propriétaires. Comme il est impossible de se baser uniquement sur l’interprétation de chacun de ce que doit être une isolation thermique efficace, un certain nombre de normes ont été mises en place, pour le neuf comme pour l’ancien, prenant notamment en compte les combles, souvent sources de déperditions de chaleur.

Pourquoi des normes pour l’isolation thermique ?

La lutte contre les dépenses énergétiques est devenue un enjeu majeur. L’isolation de la maison va déterminer en grande partie les dépenses affectées au chauffage. Une mauvaise isolation de la toiture ou des combles perdus est à l’origine d’une augmentation de plus de 30% de la facture énergétique.

Afin d’encourager chaque propriétaire à construire des maisons éco-responsables et à isoler sa maison de façon efficace, des normes ont été mises en place. Afin de les respecter, l’isolation des combles devra notamment faire l’objet d’une attention particulière. Pour toute question, n’hésitez pas à voir ce site pour plus d’informations.

Les normes concernant les logements neufs

Les normes concernant les nouvelles constructions sont définies par la Règlementation Thermique 2012 (ou RT 2012). Elles fixent les objectifs et les obligations des constructeurs concernant les performances énergétiques à atteindre.

Chaque logement doit limiter ses émissions de gaz à effet de serre en diminuant sa consommation d’énergie. La limite est fixée à 50 kW/h/m²/an. Afin de vérifier la qualité de l’isolation, la Ticréf (Température Intérieure de Référence) fixe une température à ne pas dépasser l’été. Le B Biomax (Besoin Bioclimatique) indique l’efficacité énergétique de la maison. Le chauffage, la climatisation et l’éclairage devront être optimisés grâce à des installations écologiques et à l’utilisation de la lumière naturelle.

Chaque constructeur a l’obligation de mettre en œuvre tous les moyens nécessaires pour atteindre les objectifs fixés. L’isolation de la maison doit être prise en compte dès sa conception afin de limiter les ponts thermiques. La perméabilité à l’air devra être de 0,6 m3/(h.m²) pour une maison individuelle. Les énergies renouvelables devront être privilégiées par rapport aux autres sources et au moins un sixième de la surface habitable devra être constituée de baies vitrées.

Toute construction soumise à la RT 2012 fera l’objet de deux attestations de conformité, l’une intégrée au permis de construire et l’autre délivrée après la vérification de la construction.

Les normes concernant les logements anciens

La Règlementation Thermique 2007 (RT 2007) régit les logements achevés avant 2013. Tous les travaux de rénovation devront donc respecter cette réglementation. Il est donc primordial de vérifier le respect des normes d’isolation thermique lors de l’achat des matériaux qui seront utilisés.

Une résistance thermique R d’au moins 2,3 m².K/W doit être atteinte pour les murs extérieurs. Les murs liés à un espace non chauffé doivent quant à eux atteindre une valeur d’au moins 2 m².K/W. Les ouvertures vitrées doivent en outre présenter un coefficient de transmission thermique (Uw) inférieur à 2,.6 W/m².K.