Comment financer le développement de votre start-up ?

start-up

Publié le : 04 février 20226 mins de lecture

Si vous dirigez une start-up ou si vous songez à en créer une, notez qu’après la phase de création, il conviendra d’amorcer une phase de développement pour votre entreprise. De la collecte de fonds à l’emprunt bancaire, il existe plusieurs solutions pouvant vous permettre de financer cette croissance et de vous développer sur des marchés étrangers.

Les facteurs essentiels à toute campagne de financement de start-up

Avant de lancer une campagne en vue d’obtenir des financements pour une internationalisation, notez que votre start-up gagnera plus d’intérêt si elle remplit certains critères. Ce sera le cas, si par exemple, votre idée est disruptive, c’est-à-dire si elle crée une rupture remarquable au sein d’un secteur d’activité ou si elle vient modifier un mode de fonctionnement préalablement établi. De même, votre business plan doit bien étudié et parfaitement présenté.  Si vous envisagez une stratégie internationale pour votre start-up, vous devez pouvoir la présenter de façon claire et nette, puis monter une équipe qui sera composée de talents utiles et complémentaires.

Le sérieux et le dynamisme sont d’autres facteurs essentiels dans la recherche de financement : les jeunes entreprises technologiques peuvent ainsi obtenir l’attention des investisseurs dans le but de financer leur projet de développement international. Si votre idée répond à un besoin réel et concret, et que vous avez dépassé la phase de création avec succès, vous pouvez alors procéder par diverses méthodes pour financer votre croissance à l’international. 

Les apports des associés de la start-up

Avant de faire appel à des incubateurs d’entreprises dans le but de vous développer et de trouver de nouveaux clients, votre première source de financement doit correspondre aux fonds propres de vos associés. Un apport personnel est nécessaire pour pouvoir inciter des investisseurs externes à croire en votre projet, car si vous n’y croyez pas vous-même, personne ne le fera. Les apports personnels ne sont pas seulement numéraires : il peut s’agir d’une application web ou d’un logiciel mobile développé par l’un de vos associés. Dans tous les cas, commencez par réaliser un apport en fonds propres avant de rechercher des sources de financement externes. 

Comment organiser une campagne de financement efficace ?

Les levées de fonds permettent d’obtenir un financement souvent conséquent pour financer le démarrage ou le développement d’une activité ou d’un projet. Dans le cas actuel, la levée de fonds vous permettra de réussir votre processus d’internationalisation ou de développer l’exportation de vos produits et services.  Tout d’abord, notez qu’il existe deux types de levées de fonds : le capital amorçage qui sert essentiellement à soutenir le lancement d’une activité et le capital développement pour assurer la croissance de la start-up, une fois qu’elle s’est lancée. Dans le premier cas, la société est encore faiblement valorisée puisqu’elle est au stade de démarrage.

Le montant qu’elle parvient à mobiliser est généralement faible. Mais une fois que la start-up s’est mise à fonctionner, il devient possible de procéder à des levées de fonds plus importantes. La société est bien mieux valorisée, mais la réussite d’une telle démarche nécessite de convaincre les potentiels investisseurs. Ces derniers vont en effet analyser le potentiel et la plus-value de votre projet. Ils étudieront aussi le concept proposé ainsi que la qualité de votre équipe. Si leurs impressions paraissent positives, vous pourrez alors espérer obtenir un bon financement de l’innovation

Les concours et les aides gouvernementales

Plusieurs mécanismes sont mis en place par l’État et des organismes privés pour soutenir les start-ups et les aider à financer leur croissance. Des business angles pourraient être séduits par vos idées et décideraient de vous apporter leur financement. De même, un accélérateur de start-ups peut repérer votre marque et choisir de vous donner les moyens pour augmenter rapidement votre production. Pour tomber sur ces opportunités, vous pouvez participer à des concours de création d’entreprise ou de présentation de projets. En choisissant un concours adapté à votre secteur, vous pourrez obtenir une contribution financière plus ou moins conséquente ou rencontrer des investisseurs. 

Faire un emprunt bancaire pour financer son internationalisation

En fonction de la stratégie de croissance que vous adoptez et selon le modèle économique de votre start-up, vous pouvez obtenir un emprunt bancaire sous conditions. Le plus souvent, il faut que les associés de la start-up apportent un apport en fonds propres qui représente environ 20 % du financement global de la structure.  L’établissement de prêt va également demander diverses garanties. Il faut donc que votre activité soit déjà lancée et qu’elle soit assez rentable. Cela vous permettra de ne pas impacter votre trésorerie et de ne pas prolonger votre durée d’emprunt.  Quelle que soit l’option choisie pour financer votre développement à l’international, gardez à l’esprit que les investisseurs seront plus favorables si vous les rassurez de la force de votre structure. Pensez donc à développer un portefeuille client bien solide et à asseoir votre présence physique et numérique avant de vous lancer dans la course au financement.    

Plan du site