Fondation d’une entreprise

De nombreux fondateurs n’osent pas vraiment développer leur idée d’entreprise. La plupart d’entre eux ont une première idée de « business ». Mais ils doutent encore.

A notre avis : il faut mettre les inquiétudes de côté pour l’instant. Cela ne vous coûte rien de travailler sur une idée d’entreprise. La première étape n’est pas facile. Vous vous demandez probablement par où commencer ? Vous n’êtes pas non plus seul à vous poser cette question. Mais vous verrez : Si vous procédez progressivement par étape, tout sera beaucoup plus à l’aise. Commencez par vous-même. Trouvez une idée d’entreprise qui correspond à vos intérêts et à vos compétences. Ce n’est qu’à cette condition que vous pourriez profiter de cette tâche à long terme. Notez, également, les moments où vous remarquez ou pensez à quelque chose. Notez-le dans un carnet, ou tapez-le sur votre smartphone. Il arrive que plusieurs idées se rejoignent, par la suite, pour formuler un bon projet d’entreprise. 

Naissance des idées d’entreprise

Les bonnes idées ou concepts commerciaux ne sont pas parachutés . Vous pouvez entraîner votre perception en prenant l’habitude de prêter attention à certains éléments et facteurs. Toutefois, cela ne se fait pas du jour au lendemain. Vous devez l’entraîner. La plupart du temps, il y a un travail minutieux derrière les idées. Grâce à ces trois techniques, vous pouvez accélérer la recherche.

Que faire si votre idée d’entreprise ne fonctionne pas ? Si vous ne parvenez pas à enthousiasmer les autres pour votre start up? Ce n’est pas forcément à cause de votre idée. Il peut y avoir plusieurs raisons:

Votre idée semble trop compliquée.

Les choses compliquées n’inspirent pas. Pour faire jaillir l’étincelle, votre idée doit être compréhensible en quelques secondes. Essayez de l’expliquer en une phrase.

Les défauts :

Votre idée est bonne, mais il manque quelque chose. Y a-t-il un piège que vous ne voyez pas pour le moment ? Modifiez votre plan. Très peu de choses réussissent du premier coup.

Les destinataires:

Vous n’avez pas encore parlé aux bonnes personnes. Les clients réagissent, souvent, différemment des amis et des connaissances. Essayez d’obtenir un retour d’information de la part de votre groupe cible, par exemple dans des forums Internet ou des groupes Facebook.

La réaction:

Ne vous mettez jamais en colère à cause d’une critique. Soyez-en heureux. La critique est précieuse. Les personnes de votre propre environnement ont tendance à ne pas être trop critiques, par sympathie. Toute critique honnête vous donne l’occasion de repenser votre idée ou votre offre. Une possibilité que vous ne devez pas complètement oublier : Votre idée n’est en fait pas bonne. C’est aussi une possibilité. C’est à vous de voir si c’est le cas. Cependant, ce n’est pas non plus un obstacle. De nombreux fondateurs commettent l’erreur de s’en tenir trop longtemps à un plan, même s’il est devenu évident, depuis longtemps, qu’ils ne réussiront pas avec leur idée d’entreprise. D’autres abandonnent trop tôt parce qu’ils se découragent trop vite. Évitez ces deux erreurs. Prenez conscience de la situation. Ne laissez pas votre enthousiasme vous aveugler. Mais ne vous laissez pas non plus décourager par les sceptiques. Parlez à des personnes qui disent la vérité, même lorsqu’elles sont mal à l’aise. Il peut, également, s’agir d’un conseiller fondateur.